tamilsex.monster bbw anal two in the ass fuck.

Espace Domestique


Télécharger

On connait mal l’architecture domestique à Volubilis avant l’annexion romaine. Les premiers exemples d’habitats attestés par les recherches sont datables du 1er siècle. Il s’agit de maisons comprenant plusieurs pièces qui s’organisent de part et d’autre d’un couloir central. Ce type d’habitat se retrouve, dans l’état actuel des fouilles, particulièrement dans les quartiers sud et est, et dans les environs de l’arc de triomphe.

A partir de la seconde moitié du 1er siècle apparaissent les grandes demeures dans différents quartiers du site mais surtout dans les environs de l’arc de triomphe et dans le quartier nord-est de la ville. Toutefois, dans les autres quartiers des maisons aux plans atypiques ont été relevées.

Mais ce qui caractérise le site de Volubilis est le nombre important de maisons à péristyle qui occupent une grande partie de la surface fouillée du site. Ces maisons devaient certainement appartenir aux grands notables de la cité qui tiraient leur richesse du territoire comme en témoignent d’une part les éléments décoratifs qui agrémentent les demeures (colonnes, chapiteaux, mosaïques, statuaire en marbre et en bronze) et d’autre part les différentes installations économiques (boutiques, remises, huileries, boulangeries…) qui occupent des espaces importants au sein des maisons.

 

L’habitat élémentaire

Volubilis est connue surtout par les grandes demeures des quartier nord et nord-est mais la présence de maisons modestes est largement attestée bien que les recherches ne leur aient pas accordé l’attention nécessaire.

C’est principalement dans le quartier sud et est que l’on peut relever des habitations se caractérisant par des dimensions réduites, par l’utilisation de matériaux et techniques de construction élémentaires et par l’absence de décoration riche.

Ce type d’habitat ne se conforme pas à un plan type comme c’est le cas de la maison à péristyle mais certaines de ces maisons s’organisent autour d’une cour à ciel ouvert ou d’un couloir alors que d’autres, composées de pièces souvent aux fonctions indéterminables, ne suivent pas de plans précis. Ces habitations peuvent pourtant comprendre des huileries et/ou des boulangeries comme en témoigne le grand nombre de pressoirs à huile et d’éléments de boulangeries recensé dans les quartiers sud et est.

 

La maison à péristyle

La maison à péristyle est apparue en Grèce à l’époque hellénistique et se répandit à l’époque romaine et particulièrement au 2ème siècle après J.-C. dans tout le bassin méditerranéen.

La maison à péristyle se caractérise à l’époque romaine par sa cour à ciel ouvert bordée par quatre portiques supportés par plusieurs colonnes et à laquelle on accède par un vestibule d’assez grandes dimensions qui peut être dans l’axe de la cour ou en baïonnette. La cour était occupée par un bassin et devait comporter un jardin. L’un des côtés du péristyle est toujours occupé par la salle de réception, le triclinium, qui est la pièce la plus importante de la maison. Cette pièce qui était meublée de trois lits était souvent pavée de mosaïques figurées au centre et géométriques le long des murs à l’emplacement des lits. L’entrée de la pièce était souvent tripartite.

Les maisons à péristyle pouvaient comprendre un ou plusieurs appartements secondaires au plan semblable au péristyle principal.

Le site de Volubilis, et particulièrement son quartier nord-est, peut être considéré comme l’un des sites de la Méditerranée qui compte le plus grand nombre de maisons à péristyle.

 

La maison aux travaux d’Hercule


Télécharger

Cette maison est la seule du quartier nord-est dont l’entrée ne donne pas sur le decumanus maximus, mais sur un petit cardo qui la sépare de la maison au cavalier. On y accède par une grande porte décorée de colonnes cannelées doublée d’une petite qui donnent sur un large vestibule dallé. Une triple ouverture permet ensuite d’accéder à un grand péristyle avec douze colonnes. La cour, entourée de quatre galeries, comprend un bassin décoré de niches.

Le triclinium principal de la maison qui occupe tout le côté nord du péristyle était pavé de dalles de marbre et ouvrait sur une galerie pavée d’une belle mosaïque aux motifs géométriques.

Le côté est du péristyle était en partie occupé par un triclinium secondaire pavé de la mosaïque représentant les travaux d’Hercule, qui a donné son nom à la maison.

Un appartement secondaire qui s’organise autour d’un bassin circulaire mosaïqué est aménagé à l’angle sud-est du péristyle ; deux autres appartements se trouvent de part et d’autre du vestibule.

Des thermes accessibles aussi bien de l’intérieur de la maison que de l’extérieur occupent la partie nord de la demeure.

 

La maison aux colonnes


Télécharger

Cette maison, située au croisement des deux principales voies de la ville, le decumanus maximus et le cardo maximus, et à proximité de l’arc de triomphe, tire son nom des colonnes cannelées qui en ornent l’entrée.

Le vestibule de la maison, de grandes dimensions, donne accès au péristyle composé de quatorze colonnes, dont deux cannelées, qui supportent quatre galeries. Le triclinium, reconnaissable grâce à ses dimensions et à son entrée tripartite le côté sud du péristyle tandis que plusieurs pièces aux fonctions indéterminées occupent les côtés ouest et est. La cour centrale est entièrement occupée par un bassin circulaire. Deux appartements secondaires occupent le nord et l’ouest de la demeure alors qu’à l’angle nord-ouest se trouvait une huilerie.

Dans le vestibule de la maison, les fouilles avaient retrouvé la partie inférieure d’une belle statue en marbre blanc du Pentélique représentant un personnage s’appuyant à droite sur des rouleaux de parchemin ou de papyrus.

 

La maison aux Néréides


Télécharger

Cette maison est située sur la rive sud du decumanus maximus sur lequel elle ouvre par une façade comprenant l’entrée principale encadrée par trois boutiques de part et d’autre. L’entrée donne accès à un vestibule carré qui ouvre sur le péristyle par une grande baie centrale et deux petites latérales. Le péristyle de la maison est composé de douze colonnes et de quatre galeries pavées de mosaïques et séparées de la cour centrale par une balustrade. Face au triclinium, contre le côté sud de la cour à ciel ouvert, est aménagé un bassin décoré de trois niches et dont la partie supérieure est ornée d’une mosaïque représentant des néréides chevauchant des animaux marins, alors que la paroi externe sud, visible depuis le triclinium, porte une représentation du dieu Océan.

A l’angle sud – est de la maison est aménagé un appartement secondaire accessible aussi bien depuis le péristyle que depuis le cardo sud 3. Cette dernière ruelle donne également accès au pressoir de la maison.

Lorsque l’aqueduc de la ville a été construit obstruant le cardo sud 3 au sud, l’espace resté libre entre la maison et l’aqueduc a été utilisé par le propriétaire pour aménager des thermes.

 

La maison d’Orphée


Télécharger

Alors que les grandes maisons se trouvent généralement dans les quartiers résidentiels au nord et au nord est de la ville, la maison d’Orphée est la seule riche demeure implantée dans un quartier aux habitations modeste ; toutefois il est à remarquer qu’elle n’est pas éloignée du centre monumental. Le plan irrégulier de la maison montre qu’elle occupe l’emplacement d’anciennes constructions, arasées pour permettre l’édification de la domus sur toute une insula.

La maison peut être subdivisée en deux parties, haute et basse. La partie haute est à son tour aménagée sur deux niveaux : le niveau supérieur comprend un vestibule qui donne indirectement accès à l’est à un péristyle avec trois galeries sur lequel ouvre, au nord, un triclinium pavé de mosaïques et à l’ouest aux thermes privés ; le niveau inférieur, au sud ouest, est occupé par un bel appartement qui comprend un triclinium qui ouvre par trois baies sur une galerie supportée par 5 colonnes et sur un bassin richement orné qui recevait l’eau en cascade. Dans ce même niveau est aménagé un appartement secondaire autour d’une cour à ciel ouvert.

La partie basse, également aménagée sur deux niveaux, comprend, au niveau supérieur, une entrée principale, un vestibule, un péristyle avec trois galeries et un triclinium pavé de la mosaïque représentant Orphée jouant à la lyre au centre, et les animaux charmés par sa musique dans la composition rayonnante. Un bassin entièrement mosaïqué occupe la totalité de la cour à ciel ouvert du péristyle. A l’angle sud-est, se trouvent les restes de latrines. Au niveau inférieur se trouvent les dépendances économiques de la maison : une huilerie et des espaces pour le stockage.

xnx.social tiny stranded teen amateur receives a facial.